On a testé pour vous: Le tome 10 de la BD « Les Geeks »

LesGeeks-FE-01-1024-600x450

Voilà 15 jours que j’ai découvert la bande dessinée « les geeks ». Celle-ci, composée de dix tomes pour le moment, paraît aux éditions « Soleil », connues pour des sagas comme Lanfeust de Troy, Troll de Troy,les Blondes, etc. Pour en revenir aux « geeks », au scénario s’y attelle Gang, un collectif de 5 personnes (3 garçons et 2 filles) adeptes de la culture geek, et au dessin nous avons le talentueux Thomas Labourot, un dessinateur rémois. La BD raconte l’histoire de vrais geeks comme Fred, Vince, Hub et CB, de Julie la compagne de Fred, de Charline une fan d’apple dans un monde PC et de Arnold un simplesympathisant à la cause geek. Au fil des petites planches, nous retrouvons des morceaux de leur vie où souvent leur geek-attitude va être à l’origine de nombreuses péripéties. J’ai découvert cette série par hasard, en lisant le dixième et dernier tome appelé « jamais 10 sans 11 » (ce titre est un clin d’œil aux lecteurs geeks qui eux liront sans problème le titre en langage binaire, c’est-à dire- « jamais deux sans trois »), et ce fut une agréable surprise avec des passages dans lesquels chacun peut s’y retrouver.

La bande dessinée s’amuse à jouer sur la nostalgie du lecteur et la multiplication des références à notre monde ; ne serait-ce que par le titre qui revêt les couleurs de google ; mais aussi par l’image située sur la 4e de couverture sur laquelle on peut voir la présence de la mystery machine de scooby doo, un masque de Iron man, un pistolet nerf et une écriture à la matrix. Tout au long de ma lecture j’y ai vu des références à des jeux vidéo comme Pacman ou des films comme « avengers ». Les personnages sont très attachants et je me suis rendu compte au fil de ma lecture que la bande dessinée n’est pas qu’une succession de gags mais qu’il y a un véritable fil conducteur.Couverture du T10

Le langage « geek » des personnages peut parfois sembler un peu étrange pour un public non averti, mais dans l’ensemble la lecture est à la portée de tous (geek ou non geek) car les situations que vivent les personnages, il nous est tous arrivé de les vivre un jour. Prenons par exemple le passage avec la prise de tête entre un personnage qui est pour androïd et un autre qui est pour apple : cela me rappelle une personne de mon entourage qui ne jure que par apple…

Dans ce tome, mes passages préférés sont lorsque les personnages font des comparaisons entre les tablettes et les filles (Fred dit au sujet de la tablette : « c’est comme les filles c’est encombrant, parce que pour vraiment en profiter il faut trimballer plein d’accessoires… et la gestion du multitâche est loin d’être optimale ») et des comparaisons entre les laptops et les garçons ( Charline et sa collègue disent à ce sujet «  c’est comme les hommes : tant que tu l’as pas allumé tu peux rien faire avec. .. Et il est incapable de vider la poubelle tout seul »)Couverture du T10

Bref, je conseille vraiment à tout le monde de lire les geeks car c’est un moment de franche rigolade assuré. Quant à moi, je viens de me procurer les neuf autres tomes et je prend vraiment plaisir à les lire. Merci Steeve !!

Magalie

 

Le podcast de l’emission S02EP01 est disponible!

Vous pouvez télécharger le podcast à l’adresse suivant:

http://podcast.rcf.fr/emission/671233/913431

Au programme de l’émission:

  • Les news (Robin Williams dans World of Warcraft, Twitch, Keynote Apple, Mojang (Minecrat) racheté par Microsoft et Netflix)
  • Les nouveautés de la nouvelles saison
  • La découverte de la BD « Les geeks »
  • Notre été geek
  • L’agenda du mois